Document sans titre
Document sans titre
Accueil

Annuaire
  Point focaux
  Ports
  Administrations maritimes
  Conseils des chargeurs
  Organismes
  Centres de formation
  Cartographie

Trafic maritime
  Trafic des navires
  Trafic des ports

Etudes statistiques
  Trafic des marchandises (en tonnes)
  Trafic des marchandises (valeurs)
  Trafics des marchandises (pourcentages)
  Trafic des marchandises par régions
  Trafic des marchandises par produits
  Structure des exportations par pays
  Graphes
  Indice des prix
  Investissements étrangers
  Produits intérieur brut
  Passage portuaire

Piraterie
  Centre d’appel
  Tableaux des alertes
  Zones à risques
  Cartographie

Environnement
  Pollution
  Pêche
  Naufrage
  Cartographie

Afrique Maritime magazine

Web TV

Convention et réglementation

Lexique maritime

A propos …
A LA UNE
7/1/20
Auteur
Source https://www.xibaaru.sn/aboubacar-sadikh-beye-chamboule-lorganigramme-du-port-de-dakar/
Pays enregistreur SENEGAL

Aboubacar Sadikh Bèye Chamboule L’organigramme Du Port De Dakar

e n’est pas tout, puisque le commandement du Pad est érigé en haut commandement composé de trois directions. L’ancien commandant Ibrahima Badji devient haut commandant avec trois directions sous sa responsabilité : direction exploitation (Racine Dia qui a transformé le parking d’attente en parking physique), direction de la capitainerie et le port de pêche.

Toujours d’après les révélations de L’As, Omar Ndiaye qui avait relevé le défi au niveau de la Liaison Dakar-Gorée hérite du Port de pêche en remplacement de Massata Fall alors divisionnaire. Il succède lui aussi à Omar Ndiaye pour devenir le directeur de la Ligne maritime Dakar Gorée.

Autre changement, Dr Moussa Sow, jusque-là conseiller technique du Dg en charge de la communication et coordonnateur de la Cellule de Com, devient coordonnateur de la cellule Projet Management Office (Pmo) pour le suivi et l’évaluation du plan de la transformation. Il est remplacé par Seydou Touré, ci-devant coordonnateur de la Cellule études et conseils.

Last but not least, Maïssa Mahécor Diouf, proche de la Première dame et membre de la «Fondation Servir le Sénégal», hérite de la Cellule de l’hinterland. Il lui revient, désormais, de démarcher des pays qui n’ont pas de port, notamment le Mali, le Niger et le Burkina, mais aussi de les fidéliser pour qu’ils ne choisissent pas les ports de Nouakchott et d’Abidjan au détriment de celui de Dakar.

 
Document sans titre