Document sans titre
Document sans titre
Accueil

Annuaire
  Point focaux
  Ports
  Administrations maritimes
  Conseils des chargeurs
  Organismes
  Centres de formation
  Cartographie

Trafic maritime
  Trafic des navires
  Trafic des ports

Etudes statistiques
  Trafic des marchandises (en tonnes)
  Trafic des marchandises (valeurs)
  Trafics des marchandises (pourcentages)
  Trafic des marchandises par régions
  Trafic des marchandises par produits
  Structure des exportations par pays
  Graphes
  Indice des prix
  Investissements étrangers
  Produits intérieur brut
  Passage portuaire

Piraterie
  Centre d’appel
  Tableaux des alertes
  Zones à risques
  Cartographie

Environnement
  Pollution
  Pêche
  Naufrage
  Cartographie

Afrique Maritime magazine

Web TV

Convention et réglementation

Lexique maritime

A propos …
A LA UNE
29/06/2020
Auteur
Source https://www.agenceecofin.com/transports/1606-77543-cameroun-le-port-de-douala-va-creer-une-filiale-dediee-a-la-production-de-l-eau-potable-et-la-defense-contre-l-incendie
Pays enregistreur CAMEROUN

Cameroun : le port de Douala va créer une filiale dédiée à la production de l’eau potable et la défense contre l’incendie

Le Port autonome de Douala (PAD) et le Groupe Afric Concept ont signé, le 12 juin dernier une convention pour la construction dans l’enceinte portuaire d’un système indépendant d’alimentation en eau potable et d’un réseau de service public de défense contre l’incendie.

Selon les explications du PAD, le projet d’un coût global de 26,28 milliards FCFA doit permettre la création d’une filiale dénommée «?Eau du Port de Douala-Bonabéri?» (EDP) afin d’assurer à la place portuaire la production journalière minimale en eau potable de 7?900 m3, avec des pressions minimales exigibles de 2 bars dans le réseau «?eau potable?» et 4 bars en permanence dans le réseau «?incendie?» et 12 bars pour intervention en cas d’incendie.

Sur le volet financier, 14,92 milliards FCFA seront consacrés au réseau «?eau potable?», 10,15 milliards FCFA au volet «?défense contre l’incendie?» et environ 1 milliard FCFA aux frais de maîtrise d’œuvre du projet.

Le groupe Afriland First Bank intervient dans le projet pour la mobilisation des financements.

«?Au terme de deux ans de travaux, l’autorité portuaire disposera d’un réseau d’eau potable et d’un système de défense moderne et efficace contre l’incendie. Il pourra ainsi assumer pleinement ses responsabilités publiques vis-à-vis des usagers et des navires fréquentant son port?», explique Cyrus Ngo’o, DG du PAD.

«?Au-delà de la fourniture d’une eau de qualité à tous les occupants du domaine portuaire, le port de Douala-Bonabéri sera aux normes en matière de protection contre l’incendie et en phase avec le code international pour la sûreté des navires et des installations portuaires. Il pourra aussi, en cas de besoin, apporter naturellement son soutien à la ville de Douala?», ajoute-t-il.

 
Document sans titre