Document sans titre
Document sans titre
Accueil

Annuaire
  Point focaux
  Ports
  Administrations maritimes
  Conseils des chargeurs
  Organismes
  Centres de formation
  Cartographie

Trafic maritime
  Trafic des navires
  Trafic des ports

Etudes statistiques
  Trafic des marchandises (en tonnes)
  Trafic des marchandises (valeurs)
  Trafics des marchandises (pourcentages)
  Trafic des marchandises par régions
  Trafic des marchandises par produits
  Structure des exportations par pays
  Graphes
  Indice des prix
  Investissements étrangers
  Produits intérieur brut
  Passage portuaire

Piraterie
  Centre d’appel
  Tableaux des alertes
  Zones à risques
  Cartographie

Environnement
  Pollution
  Pêche
  Naufrage
  Cartographie

Afrique Maritime magazine

Web TV

Convention et réglementation

Lexique maritime

A propos …
A LA UNE
29/06/2020
Auteur
Source https://www.commodafrica.com/23-06-2020-au-ghana-le-systeme-de-dedouanement-portuaire-icums-denonce-par-les-operateurs?fbclid=IwAR3uktCYnEJrpbYFnvuklQ5Uy7Pb2tmNsggCQFBTN1zwU5b02GQw9GZFGcs
Pays enregistreur GHANA

Au Ghana, le système de dédouanement portuaire Icums dénoncé par les opérateurs

Dans une lettre adressée le 8 juin à l’Autorité des chargeurs du Ghana qui dépend du ministère des Transports et dont a fait état notre confrère digitalbusiness.africa, Perpetua Osei-Bonsu, secrétaire exécutif de l’Association des armateurs et agents du Ghana (Soaag), souligne :« Comme nous le savons tous, le système ICUMS est entré en service il y a environ une semaine. Cependant, l’état actuel des choses a suscité l’inquiétude de nos membres. Nous devons faire savoir que nos membres n’ont pas ménagé leurs efforts et ont offert leur coopération maximale pendant la période de transition afin de s’assurer qu’il y aurait un système fonctionnel d’ici la fin du déploiement du système. Malheureusement, les choses ne se sont pas déroulées comme prévu et, à ce jour, nous ne sommes pas en mesure de télécharger la plupart de nos fichiers sur le système. Nous avons donc dû recourir à un téléchargement manuel qui s’avère être un processus lent et laborieux ».

Edward Akrong, président de l’Institut ghanéen des transitaires (GIFF), a lui aussi dénoncé les retards dans les processus de dédouanement au port que ce système engendrait, demandant de rétablir au moins temporairement le système de la Ghana Community Network Services Ltd.

Pour sa part, Isaac Adongo, député de la circonscription centrale de Bolgatanga, a indiqué que seuls 450 des 750 agents de dédouanement peuvent accéder au nouveau système.

Face à cette levée de boucliers, l’ICUMS s'est défendu, soulignant que plus de 6 000 utilisateurs de la communauté portuaire avaient été enregistrés en une semaine sur le système ainsi qu'environ 1 452 transactions aux frontières terrestres, mais que les défis subsistent notamment pour accéder aux données historiques du système dépassé.

 
Document sans titre