Document sans titre
Document sans titre
Accueil

Annuaire
  Point focaux
  Ports
  Administrations maritimes
  Conseils des chargeurs
  Organismes
  Centres de formation
  Cartographie

Trafic maritime
  Trafic des navires
  Trafic des ports

Etudes statistiques
  Trafic des marchandises (en tonnes)
  Trafic des marchandises (valeurs)
  Trafics des marchandises (pourcentages)
  Trafic des marchandises par régions
  Trafic des marchandises par produits
  Structure des exportations par pays
  Graphes
  Indice des prix
  Investissements étrangers
  Produits intérieur brut
  Passage portuaire

Piraterie
  Centre d’appel
  Tableaux des alertes
  Zones à risques
  Cartographie

Environnement
  Pollution
  Pêche
  Naufrage
  Cartographie

Afrique Maritime magazine

Web TV

Convention et réglementation

Lexique maritime

A propos …
ENVIRONNEMENT
31/05/2018
 
Source http://www.imo.org/fr/MediaCentre/WhatsNew/Pages/default.aspx
 

En Angola, un atelier national pour protéger le milieu marin

Les 30 et 31 mai, la capitale angolaise, Luanda, accueille un atelier national portant sur le Protocole de Londres, le traité qui réglemente le rejet des déchets à la mer. L'objectif est de sensibiliser les différentes parties prenantes aux aspects pratiques de l'application efficace du Protocole afin de protéger le milieu marin contre l'immersion de déchets en mer. En attirant l'attention sur les conséquences dramatiques des détritus marins sur les zones côtières, cet événement est une preuve supplémentaire des efforts déployés par l'OMI en vue de résoudre ce problème.

Il est également l'occasion de mettre l'accent sur les mesures qu'il conviendrait de prendre à l'échelle nationale pour appliquer pleinement l'ensemble des dispositions qui figurent dans le Protocole de Londres, que la République d'Angola a ratifié en 2006.

Organisé dans le port de Luanda et dispensé en portugais et en anglais, l'atelier rassemble plus de 50 participants représentant des organismes gouvernementaux ou des acteurs du secteur portuaire. Il est animé par Andrew Birchenough, fonctionnaire technique au sein du Bureau de la Convention et du Protocole de Londres et des affaires océaniques de l'OMI, avec le soutien d'un expert envoyé par le gouvernement brésilien.



 
Document sans titre